Achat / Vente

Le kilométrage lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Chers lecteurs, lorsque vous envisagez l’achat d’un véhicule d’occasion, le kilométrage est un critère essentiel à prendre en compte. En tant que mécaniciens expérimentés, nous souhaitons vous guider dans votre choix en vous apportant un éclairage complet sur cette donnée technique.

Un critère déterminant pour le prix et l’état du véhicule

Le kilométrage parcouru par une voiture d’occasion est déterminant à double titre. D’une part, il influence grandement la valeur marchande du véhicule. Plus le kilométrage est élevé, plus le prix sera revu à la baisse, toutes choses égales par ailleurs. D’autre part, le kilométrage reflète l’usure globale du véhicule et notamment celle des organes mécaniques. En règle générale, plus le kilométrage est important, plus le risque de panne mécanique est élevé.

Néanmoins, le kilométrage n’est pas le seul facteur à prendre en considération. L’historique d’entretien du véhicule ainsi que son usage passé (longs trajets ou usage urbain) sont également des éléments déterminants.

Quel kilométrage est recommandé pour une voiture d’occasion ?

Il n’existe pas de règle absolue concernant le kilométrage idéal pour l’achat d’une voiture d’occasion. Celui-ci dépend grandement du modèle du véhicule, de son année de mise en circulation et de la motorisation. On considère généralement qu’en dessous de 100 000 km, le véhicule présente encore une faible usure. Entre 100 000 et 200 000 km, l’usure devient plus importante et le risque de panne s’accroît. Au-delà de 200 000 km, la plupart des composants mécaniques arrivent en fin de vie et nécessitent un remplacement.

Voir :  Où trouver un grossiste de pièces poids lourds ?

Toutefois, certains modèles réputés pour leur grande fiabilité, notamment les diesel allemands, peuvent aisément dépasser les 200 000 km sans souci majeur. À l’inverse, des modèles plus fragiles peuvent connaitre des pannes importantes bien avant ce cap. Il est donc essentiel de vous renseigner sur la fiabilité intrinsèque du modèle qui vous intéresse.

Le kilométrage de référence selon la motorisation

De manière générale, on estime qu’une voiture essence parcourt en moyenne 15 000 km par an, tandis qu’une voiture diesel parcourt plutôt autour de 22 000 km annuels. Ainsi, à âge égal, le kilométrage de référence sera plus élevé pour un véhicule diesel.

Par exemple, pour une citadine diesel de 8 ans d’âge, le kilométrage de référence se situe autour de 150 000 km. Pour une citadine essence du même âge, il serait plutôt de l’ordre de 120 000 km. Ces valeurs sont bien sûr indicatives et varient en fonction de l’utilisation passée du véhicule.

Attention au risque de falsification du compteur

Malheureusement, il n’est pas rare que des vendeurs malhonnêtes trafiquent le compteur kilométrique afin d’afficher un kilométrage plus faible et augmenter la valeur de revente du véhicule. Selon les estimations, environ un véhicule d’occasion importé sur cinq en France aurait un kilométrage falsifié.

Nous vous recommandons donc la plus grande vigilance lors de l’achat d’un véhicule d’occasion. Des incohérences dans l’historique d’entretien ou une usure anormale de certains éléments (volant, sièges) peuvent trahir une manipulation du compteur kilométrique.

L’entretien, plus important que le kilométrage

Bien qu’essentiel, le kilométrage n’est pas le seul critère. Un véhicule bien entretenu avec un kilométrage élevé sera souvent en meilleur état qu’un véhicule négligé par ses précédents propriétaires. Privilégiez les véhicules disposant d’un historique d’entretien complet (factures à l’appui).

Voir :  Achat de voiture : et si vous vous tourniez vers un modèle à boîte automatique ?

Vérifiez également que les opérations d’entretien périodique préconisées par le constructeur (vidanges, courroies, bougies, etc.) ont bien été effectuées. Ces informations sont capitales pour évaluer l’état réel du véhicule, bien plus que le kilométrage seul.

Les pièces d’usure à vérifier

Outre le kilométrage global, portez une attention particulière à l’état des pièces d’usure dont la durée de vie est comptée en kilomètres. Il s’agit notamment des éléments suivants:

  • Plaquettes et disques de frein
  • Pneus
  • Amortisseurs
  • Courroies de distribution
  • Batterie
  • Embrayage (pour les véhicules à boîte manuelle)

N’hésitez pas à demander les factures correspondant au remplacement éventuel de ces pièces. Cela vous donnera une indication précieuse sur leur état actuel.

Comment détecter un éventuel traficage du compteur

Plusieurs méthodes s’offrent à vous pour démasquer une éventuelle manipulation frauduleuse du compteur kilométrique:

  • Consulter l’historique du véhicule sur le site officiel Histovec
  • Comparer le kilométrage indiqué sur les rapports de contrôle technique
  • Rechercher des incohérences dans les factures d’entretien
  • Faire examiner le véhicule par un professionnel qui pourra déceler certains indices

Soyez également vigilant face à un véhicule affichant un kilométrage très faible par rapport à son âge. Cela peut dissimuler une manipulation ou une longue période d’immobilisation, néfaste pour certains organes.

Un faible kilométrage n’exclut pas les pannes

Un kilométrage faible pour l’âge du véhicule n’est pas toujours un gage de fiabilité. Une voiture peu utilisée mais mal ou pas entretenue peut connaitre de sérieuses défaillances. L’immobilisation prolongée d’un véhicule peut également endommager certains éléments comme la batterie ou les pneumatiques.

Privilégiez donc les véhicules disposant d’un suivi régulier plutôt que ceux affichant simplement un faible kilométrage. C’est la preuve d’un entretien rigoureux qui garantit un meilleur état général.

Voir :  Comment choisir la voiture idéale pour vos besoins professionnels ?

L’âge du véhicule également déterminant

Au-delà du kilométrage, l’année de mise en circulation est un facteur à prendre en compte, notamment pour les véhicules les plus âgés. Les pièces en caoutchouc (durites, joints, etc.) vieillissent mal avec le temps, entraînant des fuites. La corrosion peut également provoquer des défaillances sur une voiture de plus de 12-15 ans, même avec un kilométrage faible.

Privilégiez donc les voitures récentes, à kilométrage égal. Leur état général sera bien meilleur, avec des organes moins fatigués par le temps.

Considérations Régionales

Il est aussi important de considérer où vous faites cet achat. Par exemple, si vous cherchez une voiture d’occasion dans la région haut de france, il serait judicieux de vérifier si le véhicule a été régulièrement entretenu pour faire face aux conditions climatiques spécifiques de cette région. Des conditions comme le sel sur les routes en hiver peuvent avoir un impact sur l’usure du véhicule.

En résumé

Le kilométrage est un élément incontournable pour évaluer l’état et la valeur d’une voiture d’occasion. Combinez cette donnée avec l’historique d’entretien, l’âge du véhicule et sa fiabilité intrinsèque. Méfiez-vous des compteurs trafiqués en comparant les différentes sources. Enfin, un kilométrage faible ne dispense pas de vérifications approfondies, l’entretien régulier restant le meilleur gage de fiabilité.

Related posts
Achat / Vente

Reprise de véhicules d'occasion de plus de 10 ans : solutions et conseils

La reprise d’un véhicule de plus de 10 ans peut sembler complexe pour de nombreux…
Lire plus
Achat / Vente

Acheter une voiture électrique : l'occasion est-elle fiable ?

L’engouement pour la mobilité durable suscite un intérêt croissant pour les véhicules…
Lire plus
Achat / Vente

Les erreurs à éviter lors de l'achat d'une nouvelle voiture

L’achat d’une nouvelle voiture est souvent un moment très excitant, mais il peut…
Lire plus