A quand l’arrivée des premières voitures autonomes sur les routes françaises?

Considéré comme de la science-fiction, l’usage des véhicules autonomes est bel et bien réel. Bien que l’outre-Atlantique et l’outre-Manche soient les plus connus à ce sujet, la France est également dans la course et les avancées y sont déjà considérables avec… 580 km parcourus sans chauffeur en 2015 !

Google n’est pas le seul

Si l’on entend plus parler du Google Car de la firme de Mountain View, d’autres pays européens sont également dans le coup concernant la voiture autonome. Les constructeurs comme Mercedes, Audi ou encore Volvo ont déjà expérimenté leur modèle sur route. Dans l’Hexagone, PSA Peugeot Citroën avec sa Citroën C4 Picasso, l’un de ses quatre prototypes, a déjà fait parcourir en octobre le trajet Paris-Bordeaux, sans aucune intervention du conducteur. Dépassements, signalisations et ajustements de vitesse étaient notamment au rendez-vous. Le concept-car Next Two de Renault quant à lui a déjà été présenté en 2014.

renault next two autonome

Renault Next Two : arrivée prévue en 2020

La plus importante mise à l’épreuve sera bien sûr celle effectuée en milieu urbain ou semi-urbain avec toutes les conditions inhérentes : densité du trafic, abondance de piétons, rareté des places de parking, etc. D’ici là, de nombreux freins principalement juridiques doivent encore être levés avant qu’une voiture circulant sur les routes françaises soit entièrement « autonome ».

Quelques obstacles juridiques

La ruée vers les véhicules autonomes n’est plus entravée par des freins technologiques, mécaniques ou techniques. Les questions juridiques sont en revanche encore sinueuses avec plusieurs règlementations ne permettant pas encore de faire circuler un véhicule sans conducteur en France. Il faudra par exemple attendre 2016 pour les tests grandeur nature d’une voiture partiellement ou totalement autonome sur la voie publique (loi sur la transition énergétique).

En effet, selon la Convention de Vienne par exemple, la présence d’un conducteur derrière le volant est obligatoire et il doit être maître de sa voiture à tout moment. La révolution est pourtant palpable et on peut s’attendre à une présence accrue des voitures autonomes d’ici 2030…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *