Que faire en cas de refus d’assurance auto ?

Tous les ans, plusieurs centaines de milliers de personnes se voient refuser un contrat d’assurance ou exclues par leur compagnie. Des motifs de résiliation qui peuvent concerner des retards de paiement de cotisations, un trop grand nombre de sinistres responsable ou encore des manquements répétés au code de la route. Autres personnes concernées, les jeunes conducteurs qui sont considérés comme « à risque » pour certaines compagnies.

Une situation critique car l’article L211-1 du Code des assurances oblige tout conducteur à assurer son véhicule. Des sanctions pénales pouvant sanctionner les fautifs.

Demander l’intervention des pouvoirs publics

Les pouvoir publics ont la possibilité de contraindre une compagnie à vous assurer. Une procédure gérée par le Bureau Centrale de Tarification (BCT) qui doit faire suite à un refus ferme d’un ou plusieurs assureurs. Une fois la demande transmise un médiateur étudiera votre dossier afin de trouver une solution avec la compagnie que vous choisissez. Un manque de collaboration de cette dernière l’expose au risque de perdre son agrément. Elle n’est donc pas en mesure de refuser.

Faire le choix d’un assureur spécialisé

Certaines compagnies proposent des contrats d’assurance auto sans premier versement dédiés aux jeunes conducteurs ou conducteurs résiliés. Disponibles en lignes ces services mettent en avant des délais de traitement rapides vous permettant d’être assurés en toute circonstance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *