Que faut-il vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion?

Avant d’acheter une voiture d’occasion, mieux vaut toujours vérifier plusieurs points, même si celle-ci semble avoir été bien préparée avant la visite. Cela vous évitera au maximum les mauvaises surprises, principalement lorsque le vendeur est un simple particulier et non un professionnel.

Demandez un maximum d’informations sur le véhicule

Il s’agit d’en connaitre un peu plus sur le véhicule en consultant tous les papiers et en discutant avec le vendeur. Demandez par exemple si ce dernier a été le seul ancien propriétaire de la voiture et profitez-en pour savoir s’il s’y connait bien en mécanique. Cela donne déjà un avant-goût de l’état de l’entretien que vous pourrez bien évidemment vérifier dans le carnet d’entretien. Il doit notamment inclure toutes les factures, car la qualité des pièces de rechange est également un point important.

Ensuite, faites correspondre les papiers (propriétaire actuel, numéro de série, immatriculation) avec l’identité du vendeur, les mentions sur le châssis ainsi que les vitres. Enfin, référez-vous au livret d’utilisateur ou carnet de bord pour comprendre tous les détails du véhicule.

Quelques points techniques indispensables

Les vérifications techniques, à effectuer en plein jour, consistent à déceler la moindre anomalie du véhicule qui pourrait fausser sa valeur de revente. Ce contrôle permet notamment de réduire le prix ou au pire, d’annuler définitivement l’achat.

Pour l’extérieur par exemple, il faut parfois se méfier d’une peinture neuve qui aurait pu servir à camoufler un accident. Vérifiez également minutieusement s’il y a de la rouille qui se cache surtout au niveau du bas de caisse, sur les faces intérieures des portes et le plancher d’habitacle. Tous les joints et jointures doivent également être inspectés scrupuleusement afin d’éviter les fuites d’eau en période de pluie.

Pour les roues, le niveau de l’usure et sa régularité permettent de déceler les problèmes de parallélisme et d’équilibrage. Pour le moteur, les fumées, les traces et fuites d’huile sont les premiers signes d’une défaillance. À moins de s’y connaitre en mécanique, il faut parfois passer son chemin, car un simple particulier n’est pas toujours à même d’identifier l’usure correspondant à une coulée d’huile.

Pour ce qui est de l’intérieur, vérifiez toutes les commandes de bord si elles fonctionnent toujours bien, l’alignement du compteur, l’état des sièges ainsi que l’existence d’humidité éventuellement. L’étape finale ? L’essai sur route bien évidemment. Il est incontournable afin d’examiner la fluidité de la conduite, le parallélisme, les problèmes de boîte ou d’embrayage, le freinage, les fumées et tous les bruits suspects.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *