Permis B : quel est le barème du permis de conduire ?

 

barème permis de conduireObtenir son permis de conduire n’est pas toujours chose aisée. On découvre une nouvelle mécanique propre à la voiture, on apprend à gérer la route et ses autres usagés et bien sûr son stress.

Une étape devenue quasiment indispensable dans la vie de chacun et pour laquelle il faut bien se préparer. Cela commence notamment par connaissance du barème de l’examen. Ce que nous allons voir en détail ci-dessous.

Les compétences évaluées par l’examen du permis

Tout d’abord il faut savoir que le permis est noté sur 30 points. Pour l’obtenir le candidat doit avoir la note minimale de 20 points et bien sûr ne pas commettre d’erreurs éliminatoires. Alors, quel est le barème du permis de conduire ?

La première compétence à être évaluée sur 2 points est l’installation au poste de conduite. Le candidat doit faire attention à la distance et l’inclinaison de son siège, à l’inclinaison du volant et bien sûr au rétroviseur. Sans oublier la petite question « Tout le monde est bien attaché?  »

Les 3 prochains points sont accordés sur la maîtrise du véhicule, notamment au niveau des commandes et leur manipulation. Il donc savoir à quoi correspondent les différents voyants du tableau de bord ainsi qu’utilisé toutes ses fonctionnalités telles que les phares ou les essuie-glaces.

On évalue également le candidat sur la prise d’information. Il doit savoir observer et analyser son environnement. Il doit ainsi adapter son attitude en fonction des autres usagers ou de la signalisation. Il doit aussi prendre en compte la météo et agir en conséquence.

Pour cela, il doit, à chaque fois que c’est nécessaire vérifier ces rétroviseurs ainsi que ces angles morts .Cette compétence est évaluée sur 3 points.

3 autres points sont accordés sur la maîtrise de l’allure. Le candidat doit savoir l’adapter en toutes circonstances, toujours dans la limitation des vitesses autorisées évidemment. Ce qui va de pair avec 3 autres points accordés pour l’application des réglementations.

La prochaine compétence pour 3 points est la communication avec les autres usagers de la route. Ce qui inclut les clignotants, les feux de détresse ou l’avertisseur sonore.

Le respect de sa place sur la chaussée vaut également 3 points. À différencier du respect des distances de sécurités qui vaut à son tour 3 autres points.

La dernière compétence évaluée pour 3 points est l’autonomie et la conscience du risque. C’est-à-dire que la capacité d’analyser une situation et de s’y adapter correctement. De plus, il doit être capable de conduire de manière autonome. On évalue ainsi sa capacité à suivre un itinéraire préalablement donné par l’inspecteur.

Les manœuvres obligatoires

Au cours de l’examen le candidat va s’arrêter pour effectuer deux manœuvres. L’une imposée par l’examinateur, l’autre généralement choisis par le candidat. Il peut s’agir d’une marche arrière, d’un rangement en créneau, en épi ou en bataille, d’un demi-tour ou d’un arrêt de précision.

Les questions théoriques et points bonus

Le permis est majoritairement pratique, mais il y a quand même 3 points accordés sur des questions théoriques. Parmi 300 questions possible, pendant votre examen l’examinateur devra en choisir 3: une portant sur les vérifications extérieures ou intérieures et , l’autre sur la sécurité routière et la dernière sur les premiers secours.

Pour finir, une dernière façon de gagner des sont deux points bonus qui peuvent être donné au cours de l’examen. Il s’agit du point de courtoisie qui évalue la bienveillance du candidat avec les autres usagers. Et le point pour conduite économique qui s’obtient en passant les rapports au bon moment et en ayant une conduite fluide à une allure constante.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires entre les mains, alors bonne chance pour votre permis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *